Great Ocean Road

Publié le par Francis et Claire

Pour tout vous avouer, le trajet de la Great Ocean Road fût notre première galère en Australie (et pas la dernière malheureusement). Cette route faite par les soldats australiens revenant de la World War 2 pour les occuper et les mettre en valeur est la fierté de la côte Sud australienne. C’est aussi typiquement le genre de route qu’il faut faire … en voiture !

Or, nous avons opté de faire l’Australie avec un pass Greyhound (bus) onéreux et nous souhaitons le moins possible louer une voiture (d’autant que lorsqu’on ne ramène pas la voiture dans la ville de départ, on a le droit à une belle surtaxe !)

En effet, nous souhaitions partir de Melbourne et faire doucement la Great Ocean Road en 2 ou 3 jours avant d’arriver à Adelaïde.

Ce n’est sans compter l’organisation des transports publics australiens qui ne facilitent pas le voyage de touriste piétons comme nous. Certains trajets de bus sont proposés seulement 3 fois dans la semaine (et une fois dans la journée évidemment), les états ne se mettent pas d’accord pour les correspondances (et ne sont d’ailleurs même pas au courant du réseau de bus du voisin)… bref, après s’être bien embrouillé la tête avec toutes les solutions possibles et inimaginables, nous décidons finalement de couper notre visite de Melbourne en 2 (pour prendre le bus du vendredi) et de faire une boucle sur la partie la plus intéressante de la Great Ocean Road : MELBOURNE-LORNE-APOLLO BAY-WARRNAMBOOL-MELBOURNE

 

Nous voilà donc parti pour faire notre baptême du train en Australie. Sympa mais un peu lent. Nous n’avons pas le droit à des TGV en Australie et le temps nous paraît en peu long.

Arrivée à Geelong, nous devons reprendre un bus pour enfin débuter la Great Ocean Road.

Petit conseil, mettez vous sur la gauche du bus si vous voulez vraiment apprécier le paysage. La vue sur la mer est digne des belles cartes postales. Si seulement, nous avions un beau ciel bleu avec un soleil éclatant, nous aurions été espiègles comme des écoliers.

 

1er stop : Lorne.

C’est ici que nous devons aller visiter Erskine Falls. Mais tout d’abord, pause déjeuner oblige, nous nous arrêtons dans un restaurant « Gourmet » Hamburger. Hé bein, si il vous arrive un jour de passer à Lorne, faites y un saut. Prenez le BOM, le meilleur hamburger qu’on n’a jamais gouté (betterave et bœuf mélange typiquement australien ?). AHLALA !!! Un vrai délice !

Bon après avoir bien rempli notre estomac, nous décidons de nous rendre à Erskine Falls.

 

 

Comme nous l’avons dit précédemment, ici, rien n’est mis en place pour ceux qui n’ont pas de voiture. Il n’y a même pas de taxi. Il est possible de faire le trajet jusqu’à la cascade à pied mais cela prend 4 heures aller et 4 heures retour. Trop pour nous car nous devons nous rendre dans un autre endroit ce soir.

 

Du coup, nous retournons à l’office du tourisme pour discuter de la solution Auto-Stop avec une dame qui nous avait déjà renseignés. Ayant pitié de nous, elle décide de prendre sur son temps de déjeuner pour nous amener. A nous par la suite de nous débrouiller pour le chemin en sens inverse.

Nous profitons de notre petite balade au pied de cette chute dans la forêt (avec prudence car nous avons croisé quelqu’un de sérieusement amoché après avoir glissé sur les rochers).

Au moment de revenir, nous trouvons sans difficulté une dame qui accepte de nous ramener sur Lorne.

Nous pouvons alors reprendre le bus pour notre deuxième étape : Apollo Bay.

 

 

Le lendemain, nous nous baladons sur la plage qui est beaucoup plus grande qu’à Lorne mais honnêtement au bout d’une demi-heure de balade, nous abandonnons… Comme depuis le début de notre séjour en Australie, le temps est couvert. Ici, le vent est glacial jusqu’à nous donner mal au crane. Nous attendons le bus devant un breakfast faisant baver Francis…

 

 

3ème étape WARRNANBOOL

Le voyage en bus sur cette partie est la plus intéressante. En effet, le bus public s’arrête sur les lieux touristiques de la côte : des roches qui ont été dessinés par la force de la mer. Cela donne les twelves apostles, des pics sortis de nulle part.

 

 

Ou encore le London Bridge (un pont pour ceux qui ne parlent pas un mot d’anglais)…

 

 

 

Nous nous arrêtons aussi à Lorch and Gorge

 

 

Cette balade en bus nous enchante et c’est seulement arrivé à Warrnanbool qu’une nouvelle galère s’abat sur nous ! Nous avons oublié notre appareil photo dans le bus et nous nous en rendons compte deux bonnes heures plus tard. Nous retournons donc à la station de bus / train pour avertir l’employé de garde. Ce gentil australien (pléonasme !) appelle dans tous les sens pour demander à ses collègues d’aller vérifier si notre précieux objet est toujours dans le bus. Ils n’ont malheureusement rien trouvé… mais il fait déjà noir et nous précisons maintenant qu’il doit être derrière un siège. Ils vont donc regarder de nouveau demain matin à la lumière du jour. Nous le redemanderons avant de reprendre notre train.

Nous repartons déçu.

Le lendemain, nous nous levons tout de même aux aurores pour aller voir les baleines. Warrnanbool est connue pour son bassin qui abrite de nombreuses naissances de baleines. Celles-ci se posent donc pendant quelques mois près de la rive où un « observatoire » a été construit pour les regarder. Nous pouvons en admirer 6 ou 7 de différentes tailles ! Malheureusement, pas de photos…

Comme prévu, nous demandons notre prréeeeeeeecieuuuuuuuuuxxxxxx à la gare avant de repartir et ohhhhhhhhhhhh bonheur !!! Ils nous l’ont bien ramené ce matin ! Qu’ils sont gentils et réglos ces australiens. Nous sommes bien contents d’avoir fait notre bêtise ici. En Chine, Inde ou même en France, nous ne l’aurions surement jamais revu !

Retour sur Melbourne pour ce soir assister à la demi-finale AFL et demain continuer la visite de la ville.

 

 

 

 

Publié dans Australie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article