Sous terre à Coober Pedy

Publié le par Francis et Claire

Nous avons décidé de couper le trajet Adelaide-Alice Springs avec un stop à Coober Pedy, ancienne ville minière d’Opal qui est utilisée dans les films américains pour représenter la fin du monde… tout un programme !

Comme nous sommes poisseux depuis notre arrivée en Australie, même dans le désert la pluie nous accompagne et tout le trajet dans le bus se fait sous une pluie battante. Résultat : les routes non goudronnés sont impraticables à notre arrivée dans la ville. Nous ne pourront pas voir les fameux sites de Moon Plain (le fameux site désertique représentants la fin du monde) dans les environs de la ville.

Cependant, notre malheur s’arrête là car il fait tout de même assez chaud et le soleil pointe son nez dans l’après midi !

La particularité de Coober Pedy réside dans leurs habitations sous terre. La température est tellement chaude la journée et froide la nuit que les miniers ont commencé à se construire des habitations sous terre… ensuite imité par toute la ville !

Nous avons donc choisis un hôtel qui nous permettait de tester cette singularité.

 

 

 

C’est clair que si on reste plus de temps, il ne faut pas être claustrophobe.

 

Les visites essentielles de la ville en elle-même sont les églises souterraines (ambiances mystiques garanties) et les mines.

Nous avons été à l’église Saint Pierre et Saint Paul situé en plein centre ville.

 

 

Pour les mines, la responsable de notre hôtel, une française, nous a conseillé Old Timers Mine

 

 

La mine est bien aménagée avec des explications tout le long. On réussit même à se perdre… Bref c’est fun et instructif !

Pour le paysage de fin du monde, nous devons nous contenter de la vue lointaine des dunes sombres de Moon Plain.

 

 

Nous reprenons alors la route vers le plus célèbre des rochers australiens !

 

Publié dans Australie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article