Au bord des plages des Caraïbes

Publié le par Francis et Claire

Nous voilà enfin dans la région du Yucatan et surtout sur la côte des caraïbes à Tulum. Beaucoup d’entre vous ont reçu ou vont recevoir nos cartes postales. Les images des cartes ne mentent pas. Ici, c’était vraiment beau.

 

Dès la sortie de la gare, nous sommes repérer par des rabatteurs pour nous ramener dans leur hôtel. S’ils sont là, c’est qu’ils n’ont pas beaucoup de clients et qu’ils sont  prêts à négocier. En fait, ici, tout est plus cher. Pour résumer, dans cette région, le pesos n’est plus la monnaie utilisée. Le dollar est roi et du coup, les prix s’envolent.

Après négociation, nous décidons quand même de faire du benchmark dans les autres hôtels étant donné que celui de la rabatteuse est tout au bout de la rue principale. Ah oui, on avait oublié de vous dire que le centre ville de Tulum se concentre dans une seule rue.

La ville n’est pas très grande. Nous l’avons choisis aussi pour cela car nous souhaitions éviter le surfait de Cancun. Les plages privées et les buildings à perte de vue ne nous intéressent pas.

 

Bon, pour revenir au benchmark, nous sommes finalement arrivés à trouver quelque chose, pas trop cher mais au prix de d’une 10zaines d’hôtels avec nos sacs sur le dos.

 

Maintenant que nous sommes installés, il faut penser à visiter. Ici, pas trop compliqué. Vous avez le choix entre la plage, la plongée et les ruines de Tulum.

 

Le lendemain donc, sans plus attendre, nous partons en direction de la plage. Il faut dire que ça faisait un bon moment que tout le monde nous faisait baver avec ses fameuses plages des Caraïbes.

Nous partons donc en direction d’une plage près des ruines. Son nom est Mezzanine. Et voilà le paysage auquel on a droit lorsque l’on arrive sur place.

 

Tulum Plage mezzanine

 

Il faut avouer que ça en jette. En plus, la température de l’eau et l’air ambiant sont parfaits. Bon que dire de plus sur un endroit pareil à part que nous avons buller, bronzer sur une plage où il n’y avait que 6 à 8 personnes (y compris nous). Le bonheur quoi !

 

Après ce moment de détente, nous partons à la visite des ruines de Tulum.

Clairement, les mayas avaient bon goût sur le choix de l’emplacement de leur ville.

 

Tulum ruines 1

 

Tulum ruines 2

 

Au bord de la plage, le panorama est parfait. C’est beaucoup moins grand que ce que l’on a déjà connu mais l’endroit est splendide. Par contre, en termes d’architecture, c’est beaucoup moins impressionnant. En effet, la construction de ce temple a été effectuée sur la fin de l’empire Maya. L’endroit est donc juste, on va dire, fonctionnel. Un fort pour se défendre et rien d’autre. On oublie les statues, les dessins. Ici, comme on dit, on ne fait pas dans la dentelle.

On termine donc notre journée avec un coucher de soleil.

 

Le lendemain, par contre, c’est le grand jour de la plongée. Le jour d’avant, nous avons fait le tour des agences de plongée et nous avons laissé le dernier mot à Elizabeth. En effet, cette dernière a choisit d’effectuer ici sa 1ère plongée, un baptême dans le jargon.

Pour ce faire, un suisse qui parle français a été désigné. C’est quand même plus rassurant pour la 1ère fois.

 

Au niveau de la plongée en elle-même, la région est très connue pour ces cénotes (grottes ou cavernes).

 

Tulum casa cenote

 

Étant donné qu’Elizabeth a son baptême, nous décidons d’effectuer la plongée avec elle sur le spot de Casa Cenote. Ce n’est pas une réelle caverne mais comme on le dit, toutes les plongées sont bien.

Quand à Elizabeth, elle a adoré même si au début, le stress était présent. Après, si vous souhaitez avoir plus de détails, il faudra aller à Bunzac.

 

Enfin, on aura passé notre temps à la plage et autre. Pour finir, nous avons décidé d’aller quand même visiter un temple (encore vous vous dites). Oui oui c’est vrai mais le routard en faisait état comme une scène d’Indiana Jones ; Coba, un temple au beau milieu de la jungle.

Il s’est avéré que ça été beaucoup moins impressionnant que sur le papier.

 

Tulum coba ruines

 

Finalement le plus intéressant dans cette visite est de se déplacer dans les allées entre les ruines et surtout de monter en haut de la plus grande pyramide du site qui offre une vue panoramique intéressante.

 

Au final, cette 1ère ville en arrivant sur la côte des Caraïbes nous a beaucoup plût. Le seul problème est que nous savons déjà quand remontant la côte vers le Nord, cela risque de changer.

Publié dans Mexique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article