La fin du Pérou

Publié le par Francis et Claire

Bon, on traine, on traine dans nos articles. Nous n’y sommes plus depuis longtemps dans cette ville : Trujillo.

 

Trujillo… La ville n’est pas immense et superbe non plus.

Les rues et l’architecture des bâtiments ne sont pas réputées ici.

Seule exception, la toujours et toujours plaza de armas qui, il faut l’avouer, a du cachet. Elle entre dans « notre » top 3 après celle d’Arequipa et de Cuzco.

 

Trujillo Plaza de Armas

 

Notre venue ici concerne surtout la visite des sites pré-incas : Huaca del Sol y de la Luna, et Chan-Chan.

 

Ces deux sites sont encore en pleine découvertes et en perpétuelles rénovations. Ainsi, vous trouverez bon nombre d’ouvriers en plein travail au beau milieu de votre visite.

 

Tout d’abord Chan-Chan est une ville de l’empire Chimus, et pas n’importe laquelle puisque c’était leur centre politique et religieux. Elle est notamment célèbre car c’est la plus grande cité jamais bâtie en adobe en Amérique. Elle est logiquement classée depuis 1986 dans le patrimoine de l’humanité de l’Unesco. Quand on arrive à Chan-Chan par bus public, on te dépose en plein désert. On se retrouve alors à faire 2 Km de marche sous un soleil de plomb dans un panorama unique qui te met vraiment dans l’ambiance : « je vais découvrir ma cité perdue » ! 

On ne visite pas la totalité du site (qui est immense) mais seulement le palais impérial avec tous ces lieux de cultes, de cérémonies, les tombeaux…

 

Trujillo Chan Chan 1

 

Trujillo Chan Chan 2

 

Quand nous avons marché dans les allées de Chan-Chan, nous avons eu le même sentiment que lors de notre visite de la cité interdire à Pékin. On peut facilement s’imaginer la vie ici avant, les personnes se réunissant, déambulant, etc.

Nous avons bien aimé ce site même si nous aurions aimé en visiter plus…

 

Pour finir, les Incas se sont (encore une fois !) incrustés dans l’histoire car après de long mois de sièges, ils ont pris la cité aux Chimus. Mais les espagnols ont débarqués quelques jours après et l’ont repris de suite… PFFFFFF ! Inutile !

 

Concernant Huaca del Sol y de la Luna, c’était aussi le centre politique et religieux mais de la population « Moche ». Oui, oui, la population moche, la blague est facile !

 

On ne peut pas visiter Huaca del Sol, le centre politique, donc tant pis pour l’intrigant début de pyramide qui nous fixe tout au long de notre visite !

 

Nous visitons Huaca de la Luna avec un guide anglophone, obligatoire pour empêcher aux touristes de toucher aux récentes découvertes archéologiques. En effet, Huaca de la Luna est littéralement en train de sortir de terre avec des fouilles qui ont commencé assez récemment. On s’imagine que d’ici quelques années la visite aura encore plus d’impact !

En attendant, on vous laisse admirer en images les lieux des sacrifices humains et les tombeaux des différents rois Moches :

 

Trujillo Huaca de la Luna 1

 

Trujillo Huaca de la Luna 2

 

Enfin, tout au long de ces 2 visites, nous n’avons trouvé que très peu de gringos. En effet, la plupart des touristes étrangers viennent ici pour la plage juste à côté : Huanchaco

 

Avec la chaleur qu’il fait, c’est une destination que nous nous sommes aussi empressés de visiter. Le bord de mer est assez charmant. La végétation n’y est pas trop présente mais il n’y a pas de gros buildings partout. Les immeubles font rarement plus de 3 étages. Les embarcations, caballitos, typiques d’ici, mettent la petite touche régionale.

 

Trujillo Huanchaco caballitos

 

Quant à la plage en elle-même, elle est bondée. Ne vous attendez pas non plus à une mer chaude et calme. Cette plage est extrêmement prisée des surfers (une compétition mondiale de surf est prévue quelques jours après notre passage).

 

Trujillo Huanchaco

 

Et l’eau, il faut l’avouer, est quand même froide. Du coup, cela nous a un peu refroidit « jeu de mots ramoucho » pour aller prendre un bain. Nous avons donc plutôt opté pour une belle promenade jusqu’au coucher du soleil !!!

 

Trujillo Huanchaco coucher soleil

 

Voilà, pas beaucoup plus de choses à dire ici. A la base, la ville n’était pour nous qu’un stop pour se rendre à Huaraz (Cordillères Blanches) et Chiclayo mais comme on vous l’a déjà dit, cette foutu grève nous a changé nos plans.

 

Bon, on retourne donc à Lima, toujours chez notre ami l’artiste, Pablo.

 

Nous n’avons que très peu de regrets. Le Pérou est vraiment un super pays avec beaucoup d’histoires (qui ne se résume pas uniquement à Cuzco et au Machu Picchu). Du coup, il fait partie des pays où nous comptons bien revenir un jour mais pour l’instant on repart avec pleins de souvenirs dans les poches !!!!!

Publié dans Pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article