Le mystère de Nazca

Publié le par Francis et Claire

Bon, c'est pas tout mais on doit reprendre la route.
Nous partons en direction de la ville de Nazca. Cette ville doit faire "tilt" dans votre tête si vous êtes un peu renseignés sur l’amérique latine ou si vous êtes intéréssés par toutes les théories qui circulent sur les petits bonhommes verts.
Nous sommes donc venu ici pour admirer les fameuses lignes de Nazca.

Mais bon, avant tout, commencons par le commencement, la ville en elle-même.
Finalement, c'est un peu comme Ica mais en très mais très très très très très légèrement MOINS affreuse. On en est vraiment pas loin. Toujours et toujours cette plaza de Armas "propre et bien entretenue" et puis c'est tout.

Du coup, pas de perte de temps, on part se renseigner sur la visite de ces fameuse lignes.

Petite explication pour en comprendre la portée: ces lignes ont été faites entre l’an 300  et 900 après JC par la “civilisation de Nazca”. Elles sont creusées dans la terre ou dans la roche sur 10 à 30 cm de profondeur. Elles représentent (en un seul trait continue) des formes géométriques ou des animaux. Le mystère sur le pourquoi de ces lignes demeure même si de nombreuses thérories sont avancées comme la possibilité d’un calendrier astronomique... ou la thérorie plus farfelue que ces lignes sont l’oeuvre d’extraterrestres.

 

Ainsi, on survole les 12 lignes par avion. La taille de l'avion, si on ne se trompe pas varie de 4 (inclus le pilote) à une 10aines de places. C'est le principal (et seul?) business de la ville et bon nombre de  compagnies s’alignent pour l’exploiter. Bien évidemment, tous ne répondent pas aux mêmes normes de sécurité…
Selon Monsieur le Routard,  la compagnie AeroCondor est la plus sûre. Du coup, après le benchmark habituel pour les prix, nous choississons une agence et nous lui apprenons la chanson : "AeroCondor no otro". On choisit le vol de 8H... et le lendemain donc, un taxi vient nous chercher à 7h00 du mat’ et nous partons en direction de l'aéroport. Arrivé sur place, c'est la galère !!!!
On ne sait pas pourquoi mais notre chauffeur qui fait aussi agent de tourisme pour ce voyage mais tient aussi un magasin (je ne vous raconte pas la confiance) se dirige vers une autre agence que AeroCondor.
Et la, en plus du fait qu'on est moins rassurés, on nous sort vous ne partirez pas avant 10H00 et il est 7h30. Pas possible de revenir à l’hôtel, au cas où il y ait un changement de programmation…. Du grand foutage de gueule !!

Bien évidemment, on ne se laisse pas faire d’autant qu’on nous avait prévenu la veille que nous partirions 30 minutes après notre arrivée et que nous voyons des gens qui arrivent et partent dans les 10 minutes. Alors on gueule et on gueule encore. On nous sort la technique “No problem, wait, we come back!!!” Come back mon c…..!!!!

On nous fait attendre devant le film explicatif des lignes (qui ne dure pas plus de dix minutes). Au petit bonheur la chance, la télé peut être plus ou moins forte et selon la quantité de personnes d’une nationalité, le film est mis en différentes langues. Lors de nos heures d’attentes, nous avons donc pu le voir en anglais, espagnol, italiens, et surtout en japonais (une journaliste japonsaise qui faisait tout : manger, se balader, acheter des choses... sauf expliquer les lignes !). On attend comme des cons et les heures passent. Entre temps, on essait de chercher nos interlocuteurs qui ont miraculeusement disparus.

Bon, vers 9h00, on perd patience et allons par nous même verifier si nos noms sont sur la liste d’Aérocondor… (On voit tout le monde qui s’inscrit en arrivant et nous, personne ne nous a rien demandé). Evidemment non ! Donc, on s’inscrit nous même… Nos interlocuteurs arrivent alors comme par magie, ils paraissent un peu préoccupé… discutent enfin avec les agents d’aérocondor… On leur demande pourquoi ils n’ont pas commençé par ça ???!!!! Bref, au final, on partira bien vers 10H00 comme ils nous l’avaient prédit mais on se demande bien à quelle heure on serait parti si on n’avait pas pris les choses en main !!!!

 

Bon, le vol maintenant.  Nous avions bien été prévenus, le vol peut etre difficile à supporter. Nous voilà donc dans un avion de 6 personnes (dont le pilote), on met nos casques, il démarre, on décolle et on est super excité.

Premier virage et BOOM !!! Hauts de Coeur pour tous les passagers. La nausée s’amplifiera au fur et à mesure du vol. S’ajoute a cela un mal de crâne affreux indescriptible. Ah lalaa !! On est désolé, on a pu voir ces belles lignes mais les prendre en photo etait de l’ordre “tu le fais, tu meurs”. Au final, certaines photos sont mieux que d’autres (celles du début en fait). Le plaisir de les voir en vrai sont intrancriptibles. Le chauffeur penche bien l’avion dans tous les sens pour que chaque passage puisse admirer chaque ligne... Bon, c’est la cause de notre mal être mais au moins on les voit vraiment bien!! Pour mieux vous faire une idée de ce que l’on a vu, on transmet une googelisation de ces dernieres. Ce sera beaucoup plus parlant. Et si vraiment l’envie vous prend de regarder cet album photo, nous vous conseillons d’utiliser le zoom. Grâce à la legende, vous pourrez savoir quelles photos correspondent à quelles représentations, mais sans ca, ce n’est clairement pas top.

 

nazca araignee  nazca astronaute

 

nazca colibri  nazca Singe

 

nazca-chien  nazca condor

 

nazca couleuvre

 

 

Vous êtes prevenus. En tout cas, après 30 minutes, c’est terminé et il faut le dire, on est assez soulagé. C’est bien mais c’est aussi un calvaire. Ne vous fiez pas a notre photo devant l’avion, on faisait pitié à voir en descendant.

 

nazca-avion

Publié dans Pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Je crois que pour une fois je suis bien contente de ne pas avoir été avec vous...:-)<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> et il y avait un voyage de plus d'1 heure en avion !!!! <br /> <br /> <br /> <br />