Manger la poussière à SPA !

Publié le par Francis et Claire

Donc nous avons quitté la Bolivie mais nous n’en avons pas fini avec le désert.

Il nous reste encore beaucoup de  choses à voir à San Pedro de Atacama, SPA de son petit nom.  Après un long tour en ville afin de dénicher l’agence qui nous proposera les meilleurs services au moindre prix, notre choix est fait.

Le lendemain donc, nous sommes en route pour découvrir notre 1er lieu de visite : le Salar de Atacama.


SPA Salar de Atacama


Hé oui, il n’y  a pas que le Salar de Uyuni dans la vie. Et pour le coup, nous sommes assez surpris en arrivant sur place. Le Salar  de  Atacama est  totalement différent du  dernier  cité. Il  n’y  a que la couleur blanche du sel de similaire et encore…

 Sinon, le Salar de Atacama est beaucoup plus effet "rocailleux" et dévoile  plusieurs lacs qui  abritent de nombreux flamants roses.    C’est l’occasion pour notre guide de nous expliquer que les flamands roses sont des grands romantiques.  Em effet, quand ils trouvent leur pair, ils restent toute la vie avec et si leur moitié s’éteint, ils se laissent mourir. (Ohhhhhhhh!).


SPA flamand rose

Ici, les touristes se croisent beaucoup sur les chemins tracés du salar.

On repart  par la suite dans les hauteurs (dans les 4000 metres d’altitudes) observer  2 lagons : Miscanti  et Miñique. Tous les 2 sont entourés des volcans et abritent  de nombreux animaux.


SPA Laguna


On finira cette première journée en cottayant  les animaux locaux : Les Llamas.  A ne pas confondre avec les vicuñas. Nous les avions déjà vu (les 2 espèces) pendant  notre treck en Bolivie  dans leur milieu naturel. Cette fois-ci, notre guide se proposait de nous en présenter 2. Au final, ils ont  fini  par essayer de cracher au visage de notre guide tellement il  les ennuyait.

 
SPA Lama


Notre  deuxièmet et dernière journée dans le désert chilien se terminera par la visite de canyons et de désert (normal on est dans le desert).

En tout cas, Valley de la Muerte, premier endroit où nous nous sommes déplacés, n’était  pas vraiment exceptionnel. Certes, on ne va pas se plaindre du paysage mais en arrivant sur place, on a une sensation de déjà vù.

 
SPA Valley de la Muerte


Par  contre, Moon Valley est un endroit qui porte bien son nom. Le sol n’est pas fait de sables. Il a une couleur blanchâtre et les nombreuses petites collines qu’on aperçoit, renforcent le sentiment de se trouver sur un paysage lunaire. D’accord, c’est  vrai, on n’y a jamais mis les pieds mais on a tous vu les images de notre ami Amstrong.

SPA Moon Plain


Ici encore, c’est beau mais pas calme du tout. Nous sommes entourés par une horde de touristes. Nous avions décidé de faire ce tour le 25 Décembre en pensant que beaucoup  de  gens préfereraient  buller dans leurs hôtels mais que néni.

Au final, nous terminons la journée par un coucher de soleil sur la valley. On ne peut rien dire, c’est magnifique. Il est juste un peu dommage de ne pouvoir choisir son spot et de le regarder à côté de la horde qui  braillent, mangent, boivent, etc.


SPA coucher soleil

Pour résumer, on repart  pleins d’images dans la tête. Le désert chilien c’est finit. D’ailleurs, il  faut  avouer que nous sommes un peu soulagés. On s’explique. Le sable sur place est omniprésent : dans le bus, dans les draps des hôtels (surtout en bolivie!) et bien sûr dans l’air.

A force d’en respirer, notre santé en a prix un coup: mal de gorge, toux et saignement de nez…. Pas que du Bonheur !

Cependant, vivre dans le désert est quelque chose qu’on ne vit pas tous les jours. Forcément il y a des à-côtés et c’est  ça tout le fun du séjour.

Publié dans Chili

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article